Qu’est-ce que le crowdlending ? Tout comprendre avant de se lancer

Depuis plusieurs années, le crowdlending ou prêt participatif fait florès. Son accessibilité, sa simplicité et ses rendements plaisent en France comme ailleurs. Il est ainsi possible de devenir acteur de ses investissements de manière totalement autonome. De quoi s’agit-il précisément ? Comment fonctionne-t-il ? Quelles sont les principales plateformes actives ?

Crowdlending : définition

Le crowdlending est l’une des formes de crowdfunding reposant sur des prêts. En Français, la traduction est ‘prêt participatif’ ou ‘financement participatif sous forme de prêt’. Le mot anglais est construit à partir de ‘crowd’ pour foule et ‘to lend’ pour prêter.

Au sein du crowdfunding, le crowdlending vous permet de prêter votre argent à un particulier ou une entreprise. Les autres types de crowdfunding consistent à donner de l’argent ou à prendre des participations dans une entreprise (crowdequity).

Avec le prêt participatif, un ensemble d’investisseurs (particuliers et professionnels) vont mobiliser leur épargne pour abonder le projet d’une personnes physique ou morale qui recherche des financements. La rencontre se fait sur un site web, une plateforme en ligne sécurisée qui peut être généraliste, à visée régionale ou spécialisée dans un domaine, tel que le développement durable ou l’immobilier.

Ce que l’on nomme habituellement crowdfunding immobilier (ou de la promotion immobilière) correspond en réalité à du crowdlending immobilier.

Crowdlenfing : exemple pour bien comprendre

Pour être plus clair, partons sur des exemples concrets. D’un côté, une entreprise souhaite initier un projet pour son expansion. Elle veut, par exemple, implanter une centrale de production photovoltaïque, construire un immeuble pour le revendre ou encore bâtir un atelier de transformation laitière dans une exploitation agricole. Il peut aussi s’agir d’un particulier qui veut acheter une voiture, financer son mariage ou faire des travaux dans sa maison.

Pour financer son opération, ce porteur de projet va mobiliser son épargne et éventuellement le circuit traditionnel bancaire. Il peut aussi solliciter les pouvoirs publics dans certains cas. Mais, il peut malgré tout manquer de financement. Pour boucler son plan de financement, le crowdfunding est alors une bonne solution.

L’opération du particulier représentant un certain coût pour ses finances devra pouvoir être rembourser par ses revenus réguliers. Le financement participatif va davantage dans ce cas représenter une alternative au prêt bancaire classique. Le projet d’une société a pour objectif de développer son activité et donc de faire croître son chiffre d’affaires. Aussi, elle peut emprunter l’argent nécessaire à son investissement et le rembourser ensuite. C’est pourquoi le crowdlending est une bonne option pour elle.

De l’autre côté, des épargnants disposent d’argent qu’ils souhaitent investir. Ils sont intéressés à prêter leur épargne pour une durée déterminée afin de bénéficier d’un bénéfice. Individuellement, l’épargne d’un investisseur n’est pas nécessairement suffisante pour le projet de l’entreprise en question, mais à plusieurs cela devient possible.

La plateforme de crowdlending est l’endroit où les deux parties vont se rencontrer. Dans un cadre réglementé et sécurisé, l’entreprise et les investisseurs vont pouvoir conclure un engagement contractuel pour la réalisation du projet. Chaque partie y trouve son compte. L’entreprise finance son projet et développement son activité. Les crowdfundeurs placent leur argent et gagnent des intérêts.

Différence entre crowdlending et crowdfunding

Le crowdlending est le crowdfunding en prêt uniquement alors que le crowdfunding (synonyme de financement participatif) peut consister en des participations ou des dons. Le premier correspond donc à une seule forme du second. Autrement dit, tous les projets de crowdlending sont des projets de crowdfunding, et l’inverse n’est pas vrai.

Prenons quelques exemples pour que la différence soit plus concrète. Si vous faites un don à une association ou pour la réalisation d’un projet sur une plateforme web, vous faites du crowdfunding (de don). Vous pouvez recevoir dans certains cas une contrepartie qui correspond généralement à un petit cadeau.

Si vous entrez au capital d’une startup ou d’une PME pour soutenir son développement par l’entremise d’un site internet, vous faites du crowdfunding de la prise de participation (ou crowdequity). Vous allez avoir des actions (non cotées) et percevrez généralement des dividendes.

Dans ces 2 précédents cas, il ne s’agit pas de crowdlending. Par contre, si vous faites un prêt à une personne morale ou physique pour une période donnée, vous faites du crowdlending. Pour schématiser, vous allez détenir des obligations et percevoir des intérêts.

Comment fonctionne le crowdfunding de prêt participatif ?

Le crowdlending fonctionne sur une plateforme web grâce à la rencontre d’un porteur de projet et d’un grand nombre d’investisseurs (particuliers et professionnels).

Les prêts peuvent être consentis à des particuliers (via des plateformes hors de France) ou à des entreprises, généralement des PME (Petites et Moyennes Entreprises) sur un très grand nombre de sites en ligne.

Ce mode de financement alternatif peut prendre plusieurs formes avec des prêts :

  • sans intérêt
  • avec intérêts
  • sous forme de minibons

Toutefois, en réalité, le terme de crowdlending est généralement employé pour désigner des prêts participatifs avec intérêts. Les taux pratiqués sont très variables selon les domaines et les plateformes : de 2-3 % à 14-15 % par an. Certains sites (très peu en France) ont des frais pour les investisseurs.

Les intérêts peuvent être versés à une périodicité déterminée tout au long du projet (avec parfois quelques mois de décalage) ou à la fin du prêt au moment du remboursement du capital investi (avec l’emploi du terme est ‘in fine’). La durée des emprunts est généralement de 3 mois à 5 ans.

Avantages & inconvénients

Le prêt participatif recèle d’avantages :

  • Réaliser un investissement dès 1 euro d’épargne
  • Obtenir simplement un rendement (bon, voire très bon) de votre argent
  • Investir rapidement en direct et par vous-même
  • Soutenir l’économie locale
  • Vous investir pour une période donnée (la durée du prêt)
  • Orienter vos investissements vers ce qui vous tient à cœur
  • Choisir vous-même chaque initiative que vous souhaiter aider
  • Diversifier vos investissements facilement
  • Se créer des revenus passifs

Il a nécessairement aussi des inconvénients dont il faut avoir conscience :

  • Bloquer votre argent pour la durée du prêt (qui peut être étendue)
  • Risquer l’illiquidité prolongée en cas de difficultés de l’opération
  • Etre soumis au risque de perte en capital (sauf cas particulier)
  • Manquer de compétences pour l’analyse des projets

Quelles sont les plateformes de crowdlending ?

Il existe un grand nombre de sites participatifs qui proposent des prêts, qu’ils soient français ou non. Pour vous aider à faire votre choix, voici deux courtes listes de sites parmi les plateformes plus connues et reconnues en me limitant à ceux que j’utilise personnellement.

Crowdlending France

Sites de prêt participatif étrangers

  • Robocash
  • Swaper
  • Estateguru
  • Lendermarket
  • Reinvest24
  • Peerberry
  • Esketit
  • Twino
  • Bondster
  • Kviku
  • Housers
  • Brickstarter

Comment se lancer dans le financement participatif de prêt ?

Si vous êtes intéressé à vous lancer dans le crowdlending, vous allez commencer par chercher une plateforme (ou plusieurs) qui vous intéresse(nt). Examinez divers sites qui répondent à vos centres d’intérêts et objectifs.

Une fois passée l’étape de l’inscription, vous aurez la possibilité de regarder en détail des projets. Selon le niveau d’activité du site de financement participatif, vous aurez plus ou moins beaucoup d’opérations. Certains offrent diverses options en même temps alors que pour d’autres il vous faudra patienter quelques semaines pour en voir une.

Une fois qu’une opération vous aura convaincu, vous pourrez abonder la souscription. Parfois elle sera close en quelques secondes, parfois en plusieurs semaines. Ensuite, les intérêts commencent à courir et vous recevrez des remboursements selon un échéancier connu d’avance ou in fine (à la fin de l’opération).

Alors, vous sentez-vous prêt à ‘crowdlender’ ?

2 réflexions au sujet de “Qu’est-ce que le crowdlending ? Tout comprendre avant de se lancer”

Laisser un commentaire

RSS
Follow by Email
Pinterest
fb-share-icon
LinkedIn
Share
WhatsApp

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer