Investisseur : Quel type de profil avez-vous ?

Dans le crowdfunding immobilier, comme pour tout type de placement, il est essentiel de déterminer votre profil d’investisseur. Cette phase préalable va vous aider à trouver l’investissement le mieux adapté à vos besoins et objectifs. Dans une logique de gestion optimale de votre portefeuille financier, vous serez davantage en mesure d’appréhender votre propension au risque et donc de vous orienter vers certains types de projets immobiliers.

Pourquoi définir son profil d’investisseur ?

Le plus souvent, les particuliers qui investissent ne se sont pas posé la question de leur stratégie financière globale, ni de leur profil d’investisseur, ni de leur gestion du risque. Ils ont bien souvent commencé à accumuler des produits d’épargne et d’investissement au fur et à mesure, sans vision de long terme.

Un jour, ils ont ouvert un Livret A et, quand il a été plein, un Livret épargne logement, puis ils ont pris une assurance-vie. Certains ont ensuite testé les obligations, les SCPI… Puis, une fois, ils sont tombés sur un article qui parlait du crowdfunding immobilier, de l’equity crowdfunding ou des cryptomonnaies et ils ont voulu essayer en commençant à y investir une petite somme d’argent.

Vous comprendrez alors que le plus souvent, les investisseurs agissent en fonction d’un contexte spécifique et d’un instant donné. Vous vous dites peut-être que seuls les investisseurs professionnels font autrement. Ce n’est pas faux. Mais, s’ils établissent une véritable stratégie de placement intégrant des objectifs clairement identifiés, tout en maîtrisant leurs contraintes spécifiques, c’est que cela les aide à mieux investir. Alors, pourquoi pas vous ?

Il est très utile de savoir quel type d’investisseur on est pour pouvoir faire les meilleurs choix pour soi et sa famille. Risquez toutes vos économies en les plaçant sur un marché très volatil peut être une option valable, mais elle ne l’est certainement pas pour tout le monde.

En effet, ce n’est pas la meilleure idée, si vous venez de perdre votre emploi, si votre famille s’agrandit ou si vous êtes en fin de carrière. Un jeune cadre plein d’avenir avec de bons revenus et qui vient de toucher un beau bonus, un investisseur aguerri au portefeuille très diversifié ou une personne dans la force de l’âge qui vient de bénéficier d’une entrée d’argent non attendue peuvent tout à fait partir sur ces options.

Si vous souhaitez réussir vos investissements et atteindre vos objectifs, il est fondamental de réaliser des placements judicieux qui tiennent compte de votre situation (personnelle, professionnelle, familiale, …), de vos possibilités financières et de votre connaissance des marchés. Avant d’investir, il faut tenir compte de la situation actuelle, mais aussi anticiper les évolutions. Vous devez vous projeter dans votre vie à venir, les événements notables à survenir et les contraintes que vous aurez. Selon votre âge, votre situation professionnelle, la disponibilité de votre épargne et vos rentrées d’argent, les sommes investies et les types de placements vont différer.

Cependant, il faut aussi que vous teniez compte de votre goût pour le risque. Il s’agit là qu’un questionnement personnel. Il vous faut déterminer si vous êtes prêt à jouer tout ou partie de vos économies dans l’espoir de plus-values conséquentes. La tolérance au risque ne pose pas la question de savoir si vous êtes une tête brûlée, mais plutôt un investisseur ambitieux. Autrement dit, en ayant toutes les informations nécessaires et en ayant profondément réfléchi à l’opportunité d’un placement, êtes-vous capable d’accepter de pouvoir perdre de l’argent ?

Pour déterminer votre profil d’investisseur, les conseillers financiers vous posent un certain nombre de questions qui sont en grande partie reprises ci-après. Vos réponses vous permettent de savoir dans quelle catégorie vous vous placez. Sachez que vous pouvez évidemment changer de profil au fil du temps.

Quels sont les 3 profils d’investisseur ?

Quels sont les 3 profils d’investisseur ?

Parfois, ils sont au nombre de 5, mais le plus souvent les conseillers des banques et autres établissements financiers retiennent 3 profils types d’investisseurs.

L’investisseur prudent

Dans le cas d’un profil sécuritaire, vous recherchez à minimiser les risques au maximum pour éviter toute perte en capital et préserver sa valeur. Vous appréhendez grandement de perdre ne serait-ce qu’une petite partie de votre épargne durement gagnée. Votre objectif est davantage orienté vers une valorisation de votre portefeuille sur le long terme, quitte à ne générer qu’un petit revenu périodique.

Avec un profil d’investisseur prudent, vous visez des projets de crowdfunding immobilier avec des risques faibles et des notes de confiance élevées. Vous acceptez de ne bénéficier que des rendements les plus modestes (7-8 %) offerts par les projets immobiliers présentés en financement participatif.

Au-delà du crowdfunding immobilier, votre portefeuille intègre des valeurs sûres, à l’abri des risques et des placements à capital garanti : Livret A, assurance vie, placement dans l’or, plan épargne retraite…

Le profil d’investisseur intermédiaire

Comme crowdfunder intermédiaire, vous êtes prêt à prendre quelques risques pour booster votre épargne. Même si vous pouvez accepter de perdre une partie de vos économies, vous voulez chercher à faire croître globalement votre capital. Aussi, vous êtes en permanence à chercher le juste équilibre entre profit et risque pour bénéficier d’un revenu équilibré.

Pour bénéficier d’un bon niveau de rendement global, vous disposez d’un portefeuille en crowdfunding immobilier assez diversifié. Les projets faiblement risqués (7-8 %) et peu risqués (moins de 10 %) y sont majoritaires. Mais vous disposez d’une petite part de projets à plus haut risque présentant des rentabilités de 12 % par an.

Le reste de votre portefeuille financier est extrêmement diversifié avec beaucoup de produits communs avec le profil d’investisseur prudent. Vous disposez également de placements avec un risque limité, tels que les SCPI ou les obligations. Une petite part de vos investissements est plus risquée avec des actions en bourse ou de l’equity crowdfunding.

Le crowdfunder dynamique

Pour bénéficier de plus-values conséquentes, vous êtes prêts à prendre des risques. Vous avez parfaitement conscience des dangers résidant dans les placements auxquels vous souscrivez, mais vous acceptez de les prendre. Tout en étant parfaitement informé et averti, vous vous montrez déterminé et offensif en quête des placements offrant la meilleure croissance. Votre but est de faire grossir le plus rapidement possible et de façon conséquente votre capital de départ.

Les programmes immobiliers en crowdfunding qui vous intéressent le plus sont ceux affichant les rendements prévisionnels les plus élevés. Aussi, votre portefeuille est exclusivement composé de projets affichant plus de 10 %, avec beaucoup de 12 %.

Outre le financement participatif immobilier, vos placements concernent certains marchés volatils : le financement de la start-up, les titres boursiers, les cryptomonnaies, … Vous évitez autant que possible les produits « pépères » qui ne rapportent rien ou presque, comme le Livret A et adoptez une stratégie de placements risqués.

Petit questionnaire pour définir votre profil d’investisseur

Petit questionnaire pour définir votre profil d’investisseur

Sans entrer dans le détail d’un questionnaire ultra complexe d’une société tout aussi ultra spécialisée en gestion de portefeuilles, voici quelques questions qui peuvent vous aider à mieux cerner votre profil d’investisseur. Avec ces 5 interrogations centrales, vous allez pouvoir y voir plus clair pour vous orienter vers les projets de crowdfunding immobilier qui vous correspondent réellement.

1# Quel est votre niveau de maîtrise du domaine de l’investissement financier et du crowdfunding immobilier en particulier ?

Plus vous êtes novice, plus vous aurez un profil prudent. Il est, en effet, préférable de gérer le risque en évitant de vous aventurer dans des opérations délicates dès le départ. Les profils dynamiques sont de fins connaisseurs des placements dans lesquels ils investissent, car ils en maîtrisent tous les aspects, leur permettant de limiter les risques de pertes financières. Bien sûr, il vous suffira d’apprendre le secteur de la finance et du financement participatif immobilier pour vous orienter vers des projets plus risqués. Dans ce cas, il sera nécessaire de faire la bascule progressivement.

Un investisseur aguerri est particulièrement bien informé. Il maîtrise les différents types de produits dans lesquels il place ses fonds. Il se renseigne dans le détail sur chaque solution de placement. C’est grâce à tout ce savoir accumulé et aux renseignements pris au cas par cas qu’il peut se montrer ambitieux.

Pour mieux gérer le risque, la connaissance est un levier puissant qu’il est absolument nécessaire d’employer. Elle vous permettra d’être plus indépendant en développant votre propre avis sur les programmes immobiliers présentés et donc de faire des choix autonomes en toute connaissance de cause.

2# Quel âge avez-vous ?

En règle générale, plus vous êtes jeune, plus vous pouvez être audacieux. Lorsque nous vieillissons, nous devenons plus prudents. Il faut cependant apporter quelques restrictions à cette règle. Aux alentours de la trentaine, les personnes deviennent plus prudentes, car c’est un âge où l’on fonde davantage une famille. De même, en fin de cinquantaine, avant la fin de la vie professionnelle et à la période où il faut financer les études supérieures des enfants, les profils d’investisseurs se font plus prudents.

Comme les vies des individus sont bien moins linéaires qu’auparavant, ces visions quelque peu stéréotypées sont bien sûr à nuancer. La question est sans doute moins de savoir quel âge vous avez, que quels autres projets financiers avez-vous et à quels risques êtes-vous exposés.

3# Est-ce que vous anticipez une grosse dépense dans les quelques années à venir ?

Si vous allez dépenser une grosse somme d’argent prochainement, cela va amputer votre capital ou nécessiter de récupérer votre mise. Aussi, votre ambition d’investisseur va se retrouver quelque peu amputée. Vous devrez vous orienter vers les projets les plus courts, plus sûrs et plus liquides, correspondant à votre futur besoin d’argent. Vous ne serez pas en mesure d’attendre un retournement positif de la conjoncture ou que le cours de votre placement remonte.

Si vous envisagez d’acheter une maison, d’avoir des enfants, de faire le tour du monde ou de créer une entreprise, vous êtes alors un investisseur prudent. Ce genre d’événement dans la vie d’un individu nécessite un capital disponible.

Il faut aussi vous interroger sur les risques éventuels que vous courrez. Ce n’est pas évident, mais demandez-vous quelle est la probabilité de perdre votre travail, quel impact financier une maladie aurait, quelle incidence un divorce provoquerait, … Vous comprendrez que ces paramètres ont un impact énorme sur vos possibilités d’investissement.

Dans le cas contraire, il est possible d’être très audacieux. Investir sur les marchés financiers, parier sur une nouvelle cybermonnaie et tant d’autres placements vous sont ouverts. Rien ne vous contraint, ni ne vous bloque. Il vous est plus facile de vous projeter à long terme.

4# Dans quel délai souhaitez-vous récupérer votre investissement ?

Le financement participatif immobilier est en lui-même un placement de courte durée, donc à destination des investisseurs plus audacieux. En effet, il convient d’être attentif à bien placer votre capital, car vous ne pouvez patienter sur le long terme, en espérant vous refaire. Aussi, ceux qui souhaitent récupérer leur argent assez rapidement doivent écarter les opportunités trop risquées.

Néanmoins, si vous envisagez d’investir à plus de 3 ans, vous pouvez vous permettre d’être un peu plus audacieux que si vous souhaitez récupérer vos économies au bout d’1 an.

Si dans les 5 prochaines années ou dans les 10 ans à venir, vous ne prévoyez pas d’avoir besoin de la somme placée, vous pouvez vous montrer encore plus ambitieux. En cas de baisse de la valeur de votre placement, vous pourrez patienter pour vous refaire. Il faut bien comprendre que l’essentiel est l’anticipation, pour savoir ce qui est prévu dans votre vie à venir.

5# Quel est l’objectif de votre investissement ?

Vous pouvez décider de placer vos économies pour de multiples raisons. Selon ces dernières, vous allez potentiellement être catégorisé selon un certain profil d’investisseur :

  • Investir sans risquer de perdre le capital de départ → investisseur prudent
  • Remplacer le livret A devenu inintéressant → investisseur prudent
  • Éviter que vos économies ne perdent en valeur à cause de l’inflation → investisseur prudent
  • Diversifier vos placements → investisseur intermédiaire
  • Bénéficier d’un petit complément de revenu grâce à vos investissements → investisseur intermédiaire
  • Faire croître votre portefeuille intelligemment et progressivement → investisseur intermédiaire
  • Profiter d’un revenu grâce à vos investissements → investisseur dynamique
  • Faire croître notablement votre capital financier → investisseur dynamique
  • Atteindre des objectifs financiers élevés → investisseur dynamique

Découvrez aussi :

%d blogueurs aiment cette page :