Investir dans le crowdfunding immobilier : Comment se lancer ?

L’intérêt du financement participatif immobilier vous a sauté aux yeux ? Si vous souhaitez investir dans le crowdfunding immobilier, il est nécessaire de prendre toutes vos précautions pour faire de ce choix une réussite. Placer ses propres économies n’est pas à considérer à la légère. Il vaut mieux partir dans une telle aventure en ayant toutes les cartes en main pour s’assurer un succès évident.

Est-ce que l’investissement dans le financement participatif immobilier vous convient ?

Le crowdfunding immobilier vous enthousiasme beaucoup, mais êtes-vous sûr que ce soit un type d’investissement qui vous corresponde ? Vous reconnaissez-vous dans ce portrait-type du C.R.O.W.D.F.U.N.D.E.R. qui réussit ?

  • Critique : Il analyse consciencieusement pour se forger son propre jugement.
  • Réfléchi : Il prend le temps d’étudier un projet avant de se prononcer.
  • Objectif : Il sait faire la part entre ses émotions et sa raison.
  • Warrior : Il est combatif pour arriver à ce qu’il souhaite dans la vie.
  • Documenté : Il se renseigne en profondeur pour se forger un avis.
  • Factuel : Il se base sur des faits réels pour établir sa propre opinion.
  • Ultra-informé : Il recherche diverses sources d’informations pour éclairer sa réflexion.
  • Novateur : Il aime s’inscrire dans des projets innovant et tendance.
  • Décidé : Il sait que qu’il veut et ne veut pas, et se tient à cette ligne.
  • Entreprenant : Il s’investit audacieusement avec pro-action dans son rôle.
  • Rigoureux : Il gère ses investissements avec méthode et circonspection.

Alors, trouvez-vous que tous ces qualificatifs puissent vous être attribués ? Si tel est bien le cas, vous pouvez poursuivre pour vérifier que c’est le bon moment pour investir dans le crowdfunding immobilier !

Êtes-vous prêt à investir dans le crowdfunding immobilier ?

Pour savoir si vous êtes réellement prêt à vous lancer dans le financement participatif immobilier, commencez par répondre à ces 7 questions.

1# Ai-je bien compris dans quelle aventure je me risque ?

Le crowdfunding immobilier n’est pas un type d’investissement parmi les plus complexes. Néanmoins, il n’est pas conseillé d’investir son argent durement gagné dans quoi que ce soit que l’on ne comprend pas parfaitement.

Le financement participatif immobilier est une affaire sérieuse qui présente certains risques. Les avez-vous tous bien compris ? Si vous vous décidez à investir dans le crowdfunding immobilier, mieux vaut être en mesure de les gérer.

Les garanties qu’offre le macaron à la Marianne apposé sur la page d’accueil de la plateforme web vous semblent-t-elles claires ? Le projet de crowdfunding immobilier dans lequel vous vous apprêtez à vous engager vous paraît-il totalement limpide ? Des frais sont-ils associés à cette transaction, payables à la plate-forme, par opération ou à l’échéance ?

Il vous reste quelques interrogations ? S’il y a quelque chose que vous ne comprenez pas, n’ayez pas peur de demander. Personne n’a jamais perdu d’argent en posant des questions !

2# Combien d’argent puis-je investir dans le financement participatif immobilier ?

Il est bien évident que pour débuter dans le crowdfunding immobilier, il vous faut disposer du montant minimum que la plate-forme retenue demande. Même s’il arrive que 50 et 100 euros soient suffisants, ce sont des sommes de départ exceptionnellement rares. Il faut plutôt compter sur 1.000 euros au minimum. Et cela correspond alors à un seul projet.

Pour savoir quelle somme vous pouvez investir dans le crowdfunding immobilier, il vous faut déterminer votre capital disponible actuellement. Vous devez aussi voir quelle somme vous pouvez économiser chaque mois. Ensuite, il vous faut déterminer si vous voulez placer toutes vos économies dans le seul financement participatif immobilier. Il est toujours préférable de diversifier ses placements.

Diversifier vous permet de diminuer les risques. Pour un maximum d’efficacité, cherchez à placer votre argent dans d’autres placements que le crowdfunding et au sein du crowdfunding immobilier de choisir un maximum de projets différents dans des domaines et des régions diverses et avec des acteurs variés. Si le marché de l’immobilier de telle région s’effondre du jour au lendemain, toutes vos économies ne seront pas impactées. Si votre plateforme web ou votre promoteur subit des aléas, tous vos deniers se seront pas touchés.

Par ailleurs, il vous faut déterminer vos besoins à venir pour savoir si cette somme est disponible pendant 6, 12, 18 ou 24 mois. Voyez quelle dépense majeure est à venir. Une fois que vous aurez investi dans un projet de financement participatif immobilier, votre argent ne sera plus disponible pendant toute la durée affichée, voire un peu davantage. Faites en sorte de ne pas vous retrouver coincé parce que vous devez changer de voiture, partir au ski ou verser la caution du logement étudiant du petit dernier.

3# Quel type d’investissement est-ce que je recherche ?

Il y a différents types de projets en crowdfunding immobilier. Vous pouvez choisir toutes sortes d’options : résidentiel, commercial, tertiaire, industriel, marchand de biens, lotissement, résidence à taille humaine, logement social, résidence seniors, hôtel, … Vous pouvez aussi sélectionner certaines régions ou vous spécialiser dans le centre-ville, la première couronne de villes de premier plan ou la ruralité.

Outre la promotion immobilière, il y a aussi l’immobilier locatif qui peut vous intéresser. C’est un domaine encore très récent et fragile que je ne développe pas (encore) sur ce site bien que certaines avancées réglementaires ont quelque peu amélioré les garanties offertes aux investisseurs.

4# Quelle va être la rentabilité nette de mes investissements en financement participatif immobilier ?

Pour décider de vous lancer ou non dans le crowdfunding immobilier, commencez par faire une simulation. En partant de votre capital disponible pour ce type d’investissement, sélectionnez théoriquement des projets. Calculez ainsi la rentabilité affichée par les plateformes web. Vous pouvez noter que certaines opérations auront du retard pour rendre votre simulation plus réaliste.

N’oubliez pas de déduire les éventuels frais appliqués par la plateformes. Enfin, calculez votre impôt. Depuis l’instauration de la flat tax, il ne peut être supérieur à 30 %. Le montant final que vous obtiendrez correspondra à votre rentabilité nette. Alors, toujours motivé pour investir dans le crowdfunding immobilier ?

5# Quel est mon goût du risque ?

Un taux d’intérêt rémunère un risque. Plus le taux d’intérêt affiché est élevé plus le risque est fort. C’est une règle générale en financement participatif immobilier. Alors si vous souhaitez vous enrichir rapidement, choisissez les plus fort taux d’intérêt, quitte à risquer davantage votre argent. À l’inverse, si vous êtes peu enclin à accepter de perdre vos économies, privilégiez les projets affichant des taux d’intérêt plus proche de 8 %.

Il est indispensable que vous sachiez exactement quel degré de risque vous êtes prêt à assumer avant de vous lancer dans le financement participatif immobilier. Dans l’immobilier, il est important de reconnaître que les niveaux de risque peuvent varier. Vous allez devoir piloter votre portefeuille avec ce critère en ligne de mire.

6# Dois-je ouvrir un PEA pour le crowdfunding immobilier ?

Le crowdfunding immobilier est éligible au PEA (Plan d’Epargne en Actions), comme au PEA-PME. Il n’est pas indispensable à l’investissement en financement participatif immobilier, mais il présente un grand intérêt pour certains contribuables.

Depuis la loi PACTE, le fonctionnement a été amplement assoupli permettant de rendre éligible tous les projets immobiliers proposés en actions.

Avec un PEA ou un PEA-PME, le crowdfunder peut dans certains cas échapper totalement à l’impôt sur le revenu sur les gains réalisés (mais pas aux prélèvements sociaux). Pour ce faire, il suffit de ne pas effectuer de retrait sur son PEA pendant cinq ans.

Donc, en fonction de votre stratégie d’investissement, il peut être utile ou non d’y avoir recours.

7# Puis-je me libérer du temps pour réaliser mes investissements ?

Sans être très chronophage non plus, le crowdfunding immobilier va nécessiter que vous preniez un peu de temps dans votre agenda. Il est nécessaire que vous vous documentiez sur le secteur, que vous vous inscriviez sur plusieurs plateformes internet, que vous examiniez différents projets, que vous fassiez quelques recherches pour les étudier, que vous signiez électroniquement les documents, que vous transfériez l’argent, …

Il est donc important de se libérer un peu de disponibilités pour pouvoir réaliser toutes ces tâches convenablement. La réussite de vos investissements dépend aussi de votre capacité à y accorder le temps suffisant.

Seul ou avec l’aide d’un conseiller financier, préparez-vous avant de vous lancer dans le crowdfunding immobilier. Si vous êtes capable de fournir une réponse réfléchie et étayée à chacune des questions listées, c’est que vous êtes fin prêt pour l’aventure !

Vous allez aussi aimer :

%d blogueurs aiment cette page :